Quels vêtements choisir pour un trek en Laponie?

Après avoir fait plusieurs treks ou grandes randonnées ces dernières années, je peux enfin vous faire part de quelques retours d’expérience et vous donner quelques tuyaux quant à l’équipement que j’utilise régulièrement durant différentes saisons.

Pour commencer cette série d’articles, voici une première liste, basée sur des sorties de 3 à 4 jours en été et en automne. Ici je ne donne pas de solution miracle mais partage avec vous quelques exemples de vêtements que j’affectionne et qui me semblent particulièrement adaptés à la Laponie en été et en automne.

Je publierai plus tard un article sur l’hiver mais vous pouvez toujours consulter ce lien: « Hiver en Laponie: comment s’habiller? » si cette saison vous intéresse.

Mon équipement de trek en été et automne

Les chaussures

Alors côté chaussures,  je penche plutôt pour des Meindl: confortables, robustes, étanches elles résistent longtemps si l’on en prend bien soin. Les miennes viennent d’avoir 12 ans cette année et vont encore bien me servir cette saison.  Sur des portions glissantes (rocaille humide par exemple), elles ne m’ont jamais fait défaut, même chargé avec un sac à dos de 25kg. Par contre si vous n’en avez jamais porter avant, elles vous demanderont un petit temps d’adaptation et peuvent paraître lourdes pour certain(e)s.

L’autre option, ce sont les bottes de randonnée, très populaires, parmi mes camarades finlandais. Elles assurent une étanchéité parfaite si vous parcourez des terrains humides voir inondés, comme c’est le cas ici dans beaucoup de régions reculées en Laponie. Elles permettent de traverser les ruisseaux peu profond sans avoir à se mettre pieds nus. Ce qui, d’un autre côté, peut faire du bien aux pieds de prendre un bain d’ eau fraîche.

Leur avantage indéniable sur les Meindl, leur prix: ici en Finlande on trouve des modèles de bottes (Nokia, Viking, Tretorn – bottes caoutchouc de randonnée) entre 70 et 140 euro contre 250 euro pour une paire de Meindl.

Ce choix, bottes vs. chaussures de rando, restera toujours une question de goût et de confort personnel, mais le type de terrain que vous pratiquerez le plus reste, à mon avis, la donnée majeure.

Il est vrai que les Meindl après 12 ans de bons et loyaux services perdent en étanchéité malgré un entretien soigné et régulier. D’un autre côté, j’ai rarement vu une paire de bottes en caoutchouc durer aussi longtemps que des Meindl en subissant le même traitement et fréquence d’ utilisation.

Les vêtements

Suivant l’intensité de l’effort à fournir, j’aime bien m’habiller « léger » pendant la marche tout en gardant une bonne isolation contre le vent et la pluie.  Ce n’est pas grave si les premières 20 ou 30 minutes on ressent un peu de fraîcheur.

Avec l’effort physique, cette sensation disparaît rapidement tout en laissant votre corps respirer et vous supportez aussi mieux l’effet de chaleur pendant l’effort.

Le coupe-vent est extrêmement important et doit aussi être équipé d’ouvertures zippées sous les bras pour évacuer la transpiration de temps en temps. On se réchauffe rapidement en marche avec 20kg sur le dos.

Pantalon Fjällraven Vidda Pro – le textile G-1000, j’adore, super résistant, comfortable, léger et d’une imperméabilité excellente (…si on oublie pas de le graisser à la wax de temps en temps).

Vous pouvez acheter ce pantalon pour homme et femme à des prix intéressants sur Amazon.fr.

pantalon-vidda-pro-fjallraven

Pantalon Vidda Pro Fjällraven – Disponible en modèle homme/femme.

La veste Keb de Fjällräven – basée sur le textile G-1000, voici une des meilleures vestes que j’ai pu tester jusqu´à maintenant. Des poches ultra larges sur le torse, une capuche qui protège extrement bien du vent et des intempéries. Sa durabilité et sa souplesse en font une excellente veste pour des grandes randos ou treks en Laponie.

Veste de trekking Keb - Fjällräven

Veste Keb Jacket de Fjällräven. Image issue du site fjallraven.fr.

Un Cardigan Fjällraven  ou un softshell/fleece Columbia ou The North Face pour les pauses, que je choisis avant de partir en fonction des prévisions météo.

Un poncho imperméable Savotta Si ça flotte dure, alors le poncho  imperméable est la meilleure solution que j’ai trouvée jusqu’à maintenant.

On peut même recouvrir son sac, si besoin. Il existe différents modèles et de plusieurs tailles à choisir en fonction de votre gabarit.

Des sous-vêtements thermiques * 3 (Millet, Devold, Lundhags). Eh oui même en été à ces latitudes on en a toujours besoin! Quand vous traversez les tunturis (noms des montagnes en Laponie), la météo peut vous surprendre et changer brusquement.

Je prends toujours un ensemble supplémentaire (caleçon + t-shirts à manches longues) que je garde au sec dans mon sac pour les fins de journée après la marche. Une question de confort et d’hygiène aussi. En forêt ou dans les zones montagneuses, les soirées sont souvent fraîches donc je vous conseille de prendre des vêtements qui vous tiennent chaud quand vous bivouaquez, comme un pull en laine à col roulé, un fleece.

Le sac de couchage Fjällraven Skule 3 saisons.
Je teste ce sac de couchage synthétique, depuis maintenant plus de 2 ans, et pour 119 euros (acheté en Finlande – hypermarché Prisma), je trouve le rapport qualité/prix est excellent. Printemps, été, automne, il est vraiment excellent, avec une double fermeture au niveau du cou pour bien s’isoler dans le sac.

sac-couchage-fjallraven-skulle-3-saisons

Sac de couchage Fjällraven Skulle 3 saisons. Un excellent rapport qualité-prix!. Photo issue du site fjallraven.fr

 

Eh oui comme vous pouvez le constater, je suis un grand fan de la marque Fjällräven, qui proposent des produits de qualité, adaptés aux conditions météorologiques de Laponie.

 Comment planifier son trek en Laponie?

Selon moi, rien ne vaut la bonne vieille méthode de l’étude des cartes topographiques et les retours d’expérience d’amis sur la destination choisie.
Aujourd’hui, explorer le terrain avant votre départ en Laponie, devient possible avec le service en ligne retkikartta.fi. Un site finlandais assez précis en matière de carte, qui couvre toute la Finlande et la Laponie en particulier. Les menus et options sur ce site sont disponibles en anglais et en finnois.

Avec ce service, on peut gratuitement:

  • Créez des itinéraires avec des waypoints et les télécharger sur son GPS (testé le modèle Garmin 62st)
  • Identifier les sentiers nature et pistes balisées, les réseaux de pistes de ski nordiques, les pistes réservées aux motoneiges,
  • Découvrir des itinéraires de randonnée prédéfinis par l’application
  • Consulter la présence d’abri, d’ endroit pour faire un feu, de refuge dans les zones que vous souhaitez explorer
  • Explorer les zones de pêche et de chasse
  • Identifier la présence de lacs, de rivières et les dénivelés sur votre itinéraire.

…et encore beaucoup d’autres infos utiles. C’est un super outil que je présenterai dans un article dédié prochainement!

Recommended Posts

Leave a Comment